A venir

Début septembre, nous vous proposerons des visites commentées :

- du travail du collectif FAILE et

- la présentation de « Joyeuses Frictions » qui sera achevée par l’aménagement des salles du 1er étage du MAMCS.

Nous préparons également un programme riche d’excursions pour la prochaine rentrée à Saint-Louis, Fribourg, Saarebruck, Völklinger Hütte, Manheim, Ludwigshafen ou encore Besançon.

Le samedi 30 juin 2018 à 12h30: NOUVEAU : Visite guidée de la manifestation intitulée « Weekend des Diplômes » à Haute école des arts du Rhin,

Le samedi 30 juin 2018 à 12h30: NOUVEAU : Visite guidée de la manifestation intitulée « Weekend des Diplômes » à Haute école des arts du Rhin, 1 rue de l'Académie à Strasbourg. La Haute école des arts du Rhin (HEAR) organise sur son site de Strasbourg le « Weekend des Diplômes » le 30 juin et 1er juillet 2018. Cet événement phare permet à quelque 120 étudiants des options Art, Art-Objet, Communication graphique, Design, Design graphique, Design textile, Didactique visuelle, Illustration, Scénographie et Musique de Mulhouse et Strasbourg de présenter leur univers artistique au public. La visite guidée d’une heure trente est limitée à 15 personnes. Merci de bien vouloir vous inscrire au plus tard le 26 juin auprès de Pierre Fickinger à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le vendredi 29 juin 2018 à 15h00: NOUVEAU : Visite guidée de l’exposition « Contemplation – Philippe Lepeut » à la Without Art Galerie

Le vendredi 29 juin 2018 à 15h00: NOUVEAU : Visite guidée de l’exposition « Contemplation – Philippe Lepeut » à la Without Art Galerie, 8 rue Adèle Riton à Strasbourg. « Plongées puis exposées à la lumière ou d'un seul geste tracé de bas en haut, les œuvres de Philippe Lepeut sont autant de résultats d'expériences simples et ordonnées pour raviver la peinture, en redistribuer les cartes. Le parcours proposé durant l'exposition empruntera au cabinet de curiosité et à la collection de musée, le tout à travers des formes rafraichies, aérées, comme en suspension ». Vous trouverez ci-après le lien vers le site Internet de la galerie : https://www.withoutartgalerie.com/copie-de-paysages-avec-figures-abse

Le dimanche 8 juillet 2018 : RAPPEL : Journée à Bâle pour la visite de deux expositions exceptionnelles « Bacon – Giacometti » à la Fondation Beyeler et « Disappearing Acts, Bruce Nauman » au Schaulager.

Il n’est plus nécessaire de rappeler qu’Alberto Giacometti (1901–1966) et Francis Bacon (1909–1992) ont marqué l’art du XXe siècle d’une empreinte capitale. L’exposition à la fondation Beyeler fait dialoguer le travail des deux artistes. Aussi différentes qu’elles puissent paraître à première vue, leurs œuvres offrent en effet de surprenants points communs. Le Shaulager, Laurenz Stiftung ouvre, de manière exceptionnelle, ses portes au grand public à l’occasion de la grande rétrospective consacrée à Bruce Nauman, l’un des artistes américains contemporains les plus influents, honoré en particulier à la Biennale de Venise en 2009.

NB : Cette journée remplace celle annoncée lors de la dernière Infolettre à Karlsruhe et à Ludwigshafen dont le projet a dû malheureusement être annulé.

 

Seulement quelques places sont encore disponibles.

 

Pour celles et ceux qui ne seront pas encore sur la route des vacances, nous vous emmenons pour une nouvelle journée à Bâle pour deux expositions tout à fait exceptionnelles à la Fondation Beyeler et au Schaulager où nous vous proposons une visite guidée.

Nous débuterons notre journée par la Fondation Beyeler pour une exposition qui confronte Alberto Giacometti (1901–1966) et Francis Bacon (1909–1992), deux artistes qui ont marqué l’art du XXe siècle d’une empreinte capitale. Aussi différentes qu’elles puissent paraître à première vue, leurs œuvres offrent en effet de surprenants points communs. Pour Bacon et Giacometti, la figure humaine est le motif majeur de leur recherche artistique. Ils s’intéressent l’un et l’autre au corps fragmenté et déformé. Ils se vouent en outre, de façon quasi obsessionnelle et dans une multitude de portraits, à la représentation de la personne humaine dans son individualité.

Giacometti et Bacon travaillaient dans de tout petits ateliers, incroyablement encombrés, au milieu d’un extraordinaire désordre. Ces deux creusets où leur œuvre s’est élaborée ont été spécialement reconstitués pour l’exposition, sous forme de projections multimédia en taille réelle, afin que les visiteurs puissent s’immerger dans l’environnement où les deux artistes ont œuvré. L’exposition réunit une centaine de peintures et de sculptures provenant de prestigieux musées d’Europe et des États-Unis, ainsi que de plusieurs collections privées.

Nous poursuivrons notre journée au Schaulager qui est un lieu d’art un peu particulier à Bâle. Il s’agit à la fois d’un musée, d’un institut d’histoire de l’art et d’un entrepôt d’œuvre d’art, accessible aux étudiants, enseignants, ou chercheurs. Il ouvre occasionnellement ses portes au grand public, comme ce sera le cas à l’occasion de la grande rétrospective consacrée à Bruce Nauman, un des artistes américains les plus influents d’aujourd’hui, honoré à la Biennale de Venise en 2009.

Pour la première fois depuis 20 ans, Bruce Nauman, figure majeure de l'art contemporain, fait l'objet d'une rétrospective complète des années 60 à aujourd'hui. Pour monter cette exposition, l'espace d'art Schaulager a puisé dans la collection de la Fondation Emanuel Hoffmann qu'elle abrite dans ses murs et dans celle du Musée d’art moderne à New-York (MoMA). Il y a déniché des œuvres peu connues et celles qui ont fait sa notoriété, depuis les années 60 jusqu’à aujourd’hui, couvrant ainsi un large spectre de son travail. Intitulée Disappearing Acts, l'exposition s'intéresse plus particulièrement aux travaux de dissimulation, suppression ou détournement de Bruce Nauman.

  • 8h00: départ devant le Maillon-Wacken
  • 10h00 - 12h30: visite libre de la Fondation Beyeler et de l’exposition « Bacon – Giacometti »
  • Déjeuner libre au centre-ville de Bâle où nous vous déposerons pour vous reprendre à 14h30
  • 15h00: visite guidée de l'exposition « Disappearing Acts, Bruce Neumann » au Schaulager
  • 17h00: départ pour le retour à Strasbourg

RAPPEL : Le samedi 7 juillet 2018 à 14h30 : Visite guidée de l’exposition « Baselitz » opus 2

Le samedi 7 juillet 2018 à 14h30 : Rappel: Visite guidée de l’exposition « Corpus Baselitz » opus 2, au musée Unterlinden de Colmar par Frédérique Goerig-Hergott, conservatrice en chef du Patrimoine, commissaire de l’exposition colmarienne.

Une préinscription est nécessaire auprès de Nadya Cornu à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., impérativement avant le 3 juillet prochain. Attention : nombre limité de places à 30 personnes. Il reste moins de 10 places. N’hésitez pas à vous inscrire rapidement.

NB : A titre d’information, le samedi 7 juillet, le Festival International de Colmar propose deux concerts de musique de chambre, l’un en la chapelle Saint Pierre à 18h15 (Beethoven, Poulenc, Janacek et Rachmaninov avec comme concertistes Jonas Vitaud et Victor Julien-Laferrière) et l’autre en l’église Saint Matthieu à 21H00 (Beethoven, Debussy, Franck et Prokofiev avec comme concertistes Martha Argerich, Vladimir Spivakov, Timur Pirverdiev, Andrey Mikhailovsky et Mischa Maisky). Informations et réservations sur le site Internet suivant : http://www.festival-colmar.com/fr/

Rappel : Acquisition de l’ouvrage « Journal, 1908 – 1943, Käthe Kollwitz»

Rappel : Suite au précédent appel à souscription, il est toujours possible de se porter acquéreur de l’ouvrage « Journal, 1908 – 1943, Käthe Kollwitz », édité par l’Atelier Contemporain au prix de 25 euros. Pour se faire, vous pouvez vous rendre à l’Atelier Contemporain, 4 boulevard de Nancy à Strasbourg. (courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 06 83 56 99 91). Nous vous rappelons que le MAMCS est le seul musée français à posséder des œuvres de l’artiste.

A titre d’information, nous vous indiquons également la sortie par cette même maison d’édition d’un ouvrage intitulé « L’Historien de l’art : Conversation dans l’atelier » de deux historiens de l’art, Roland Recht, membre de l’Institut (qui fut co-commissaire de l’exposition Laboratoire d’Europe, Strasbourg 1880 – 1930) et Agnés Callu.

Rappel : Manifestations organisées dans le cadre de l'anniversaire des 20 ans de l'ouverture du MAMCS

Plus de 4 000 personnes ont assisté au week-end inaugural des festivités des 20 ans du MAMCS les 5 et 6 mai derniers.

Nous vous rappelons les différentes expositions et évènements qui sont liés à cette année anniversaire :

- RAPPEL : Nouvel accrochage des collections permanentes du MAMCS intitulé « Joyeuses frictions » :

Dès maintenant pour les collections présentées au rez-de-chaussée et à partir du 5 octobre 2018 pour les œuvres exposées au 1er étage :

Vous pourrez y découvrir ou redécouvrir notamment des œuvres de Pablo Picasso, Paul Signac, Niki de Saint Phalle, Paul Gauguin, Vassily Kandinsky, Pablo Picasso, Marcelle Cahn (don des AMAMCS), Max Klinger (Don des AMAMCS), Claude Viallat, Ossip Zadkine, Jean-Hans Arp, Farah Atassi, Patrick Caulfield, Victor Brauner.


De nouveaux principes définissent leur présentation :
o    l’association de l’art moderne et de l’art contemporain,
o    la coexistence de différentes techniques, dessin, gravure, sculpture, photographie, peinture,
o    un accrochage en douze sections thématiques,
o    l’intégration de nouveaux espaces de médiation et de pratiques artistiques au sein du parcours comme le « Studio » et les « salles parenthèses ».

-    RAPPEL : ExpériMAMCS ! : Un parcours expérimental et créatif qui propose des rencontres inédites avec les œuvres.
Cet espace est spécialement pensé pour les familles et les plus jeunes.

-    RAPPEL : Du 5 mai 2018 au 26 mai 2019, présentation des réalisations artistiques effectuées par le Collectif FAILE sur le thème : From The Air We Share.

Le collectif FAILE est un duo d’artistes internationalement reconnu installés à Brooklyn (Etats-Unis). Il est composé de Patrick McNeil et de Patrick Miller. Ils conçoivent ensemble des sérigraphies et collages. Le nom du collectif vient de leur première œuvre en duo intitulée A life, dont FAILE est l’anagramme. Ce sont leurs interventions monumentales dans l’espace public qui contribuent à leur reconnaissance : le Tate Modern à Londres en 2008, la Place des Restauradores à Lisbonne en 2010, le New York City Ballet en 2013 ou encore Times Square à New York en 2015.

Épris de mots et d’images issues aussi bien de l’Histoire de l’Art que de la culture pop (cinéma, bande dessinée, publicité), FAILE réalise de vastes peintures murales et des installations dans l’espace urbain, leur champ d’action allant au-delà du seul Street Art. « Pour FAILE, la sollicitation du MAMCS pour ses 20 ans est la première invitation française de cette ampleur. Le collectif imagine alors une série de nouvelles compositions qui prend ses sources dans leur rencontre avec la ville. En décembre 2017, Miller et McNeil découvrent Strasbourg pour la première fois et observent avec attention et fascination le patrimoine, l’histoire et les légendes qui forgent l’identité d’une cité qui leur est complètement inconnue. De retour à Brooklyn, ils reprennent les images et les souvenirs qui ont jalonné leur séjour pour écrire un poème qui sert de trame à leur projet. Intitulé From The Air We Share, ce poème, dominé par la métaphore et le symbole, constitue la trame d’un récit épique dans lequel apparaissent en filigrane des figures liées à l’histoire et à la culture strasbourgeoises, de Marie-Antoinette à Hans Arp, de la présence du Rhin à celle du diable qui hante la cathédrale ».

Vous trouverez ci-après le poème écrit par le duo d’artistes composant le collectif FAILE à l’issue de leur découverte de Strasbourg et qui a servi de trame à leur réalisation artistique sur les murs du musée.

From the air we share
Born on currents
carried from secret seas
They want me inside out
We journey in worlds reflected
— a million universes swirl
Crossing borderless centuries
The river shines from fallen rays out of sight
One becomes many where timbers glow
Painted landscapes deceive me — dancing between angels and angles
On rooftops, out of reach, I listen to the whispers of the city — wanted by the devil’s whirling winds
Time is measured here under a constellation
of gold
Hourglasses fall in a pageantry of death
The darkness is cut with a rose stained light
I’m just your satellite
Stars and stones
— fireworks and cyclones
We hope we’ll never break — hearts racing —
it’s almost over now
Words are lost
The sun fades
Our future is unwritten


    De l’air que nous partageons
Né sur les courants
Porté par des mers secrètes
Ils veulent savoir ce que j’ai en moi
Nous voyageons dans des mondes de reflets
Un million d’univers tourbillonnent
À travers les siècles sans frontières
L’eau brille sous des rais de lumière venus de nulle part
L’unique devient multiple là où luisent les pans de bois
Les paysages peints me trompent – moi qui danse entre les anges et les angles
Sur les toits, hors de portée, j’écoute les murmures de la ville – voulus par les vents tourbillonnants du démon
Le temps se mesure ici sous une constellation d’or

Les sabliers coulent dans le spectacle de la Mort
L’obscurité est traversée par une lumière teintée de rose
Je ne suis que votre satellite
Étoiles et pierres
Feux d’artifice et cyclones
Nous espérons ne jamais nous briser – les cœurs s’emballent – la fin approche
Les mots se perdent
Le soleil s’estompe
Notre avenir n’est pas encore écrit


Nous reviendrons vers vous prochainement pour vous proposer des visites commentées du travail du collectif FAILE et de la présentation de « Joyeuses Frictions ».

Infolettre n°7 - 21 juin 2018

L'Infolettre n°7 du 21 juin 2018 est en ligne !

Lire la suite...

Le dimanche 8 juillet 2018 : NOUVEAU : Journée à Bâle pour la visite de deux expositions exceptionnelles « Bacon – Giacometti » à la Fondation Beyeler et « Disappearing Acts, Bruce Nauman » au Schaulager.

Il n’est plus nécessaire de rappeler qu’Alberto Giacometti (1901–1966) et Francis Bacon (1909–1992) ont marqué l’art du XXe siècle d’une empreinte capitale. L’exposition à la fondation Beyeler fait dialoguer le travail des deux artistes. Aussi différentes qu’elles puissent paraître à première vue, leurs œuvres offrent en effet de surprenants points communs. Le Shaulager, Laurenz Stiftung ouvre, de manière exceptionnelle, ses portes au grand public à l’occasion de la grande rétrospective consacrée à Bruce Nauman, l’un des artistes américains contemporains les plus influents, honoré en particulier à la Biennale de Venise en 2009.

NB : Cette journée remplace celle annoncée lors de la dernière Infolettre à Karlsruhe et à Ludwigshafen dont le projet a dû malheureusement être annulé.

 

Pour celles et ceux qui ne seront pas encore sur la route des vacances, nous vous emmenons pour une nouvelle journée à Bâle pour deux expositions tout à fait exceptionnelles à la Fondation Beyeler et au Schaulager où nous vous proposons une visite guidée.

Nous débuterons notre journée par la Fondation Beyeler pour une exposition qui confronte Alberto Giacometti (1901–1966) et Francis Bacon (1909–1992), deux artistes qui ont marqué l’art du XXe siècle d’une empreinte capitale. Aussi différentes qu’elles puissent paraître à première vue, leurs œuvres offrent en effet de surprenants points communs. Pour Bacon et Giacometti, la figure humaine est le motif majeur de leur recherche artistique. Ils s’intéressent l’un et l’autre au corps fragmenté et déformé. Ils se vouent en outre, de façon quasi obsessionnelle et dans une multitude de portraits, à la représentation de la personne humaine dans son individualité.

Giacometti et Bacon travaillaient dans de tout petits ateliers, incroyablement encombrés, au milieu d’un extraordinaire désordre. Ces deux creusets où leur œuvre s’est élaborée ont été spécialement reconstitués pour l’exposition, sous forme de projections multimédia en taille réelle, afin que les visiteurs puissent s’immerger dans l’environnement où les deux artistes ont œuvré. L’exposition réunit une centaine de peintures et de sculptures provenant de prestigieux musées d’Europe et des États-Unis, ainsi que de plusieurs collections privées.

Nous poursuivrons notre journée au Schaulager qui est un lieu d’art un peu particulier à Bâle. Il s’agit à la fois d’un musée, d’un institut d’histoire de l’art et d’un entrepôt d’œuvre d’art, accessible aux étudiants, enseignants, ou chercheurs. Il ouvre occasionnellement ses portes au grand public, comme ce sera le cas à l’occasion de la grande rétrospective consacrée à Bruce Nauman, un des artistes américains les plus influents d’aujourd’hui, honoré à la Biennale de Venise en 2009.

Pour la première fois depuis 20 ans, Bruce Nauman, figure majeure de l'art contemporain, fait l'objet d'une rétrospective complète des années 60 à aujourd'hui. Pour monter cette exposition, l'espace d'art Schaulager a puisé dans la collection de la Fondation Emanuel Hoffmann qu'elle abrite dans ses murs et dans celle du Musée d’art moderne à New-York (MoMA). Il y a déniché des œuvres peu connues et celles qui ont fait sa notoriété, depuis les années 60 jusqu’à aujourd’hui, couvrant ainsi un large spectre de son travail. Intitulée Disappearing Acts, l'exposition s'intéresse plus particulièrement aux travaux de dissimulation, suppression ou détournement de Bruce Nauman.

  • 8h00: départ devant le Maillon-Wacken
  • 10h00 - 12h30: visite libre de la Fondation Beyeler et de l’exposition « Bacon – Giacometti »
  • Déjeuner libre au centre-ville de Bâle où nous vous déposerons pour vous reprendre à 14h30
  • 15h00: visite guidée de l'exposition « Disappearing Acts, Bruce Neumann » au Schaulager
  • 17h00: départ pour le retour à Strasbourg

RAPPEL : Le samedi 7 juillet 2018 à 14h30 : Visite guidée de l’exposition « Baselitz » opus 2

Visite guidée de l’exposition « Corpus Baselitz » opus 2, au musée Unterlinden de Colmar par Frédérique Goerig-Hergott, conservatrice en chef du Patrimoine, commissaire de l’exposition colmarienne.

Une préinscription est nécessaire auprès de Nadya Cornu à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., impérativement avant le 3 juillet prochain. Attention : nombre limité de places à 30 personnes.

Visitez le site du mamcs

Restez informés




Free Mp3 Download Now allows you to search