Rappel : Manifestations organisées dans le cadre de l'anniversaire des 20 ans de l'ouverture du MAMCS

Plus de 4 000 personnes ont assisté au week-end inaugural des festivités des 20 ans du MAMCS les 5 et 6 mai derniers.

Nous vous rappelons les différentes expositions et évènements qui sont liés à cette année anniversaire :

- RAPPEL : Nouvel accrochage des collections permanentes du MAMCS intitulé « Joyeuses frictions » :

Dès maintenant pour les collections présentées au rez-de-chaussée et à partir du 5 octobre 2018 pour les œuvres exposées au 1er étage :

Vous pourrez y découvrir ou redécouvrir notamment des œuvres de Pablo Picasso, Paul Signac, Niki de Saint Phalle, Paul Gauguin, Vassily Kandinsky, Pablo Picasso, Marcelle Cahn (don des AMAMCS), Max Klinger (Don des AMAMCS), Claude Viallat, Ossip Zadkine, Jean-Hans Arp, Farah Atassi, Patrick Caulfield, Victor Brauner.


De nouveaux principes définissent leur présentation :
o    l’association de l’art moderne et de l’art contemporain,
o    la coexistence de différentes techniques, dessin, gravure, sculpture, photographie, peinture,
o    un accrochage en douze sections thématiques,
o    l’intégration de nouveaux espaces de médiation et de pratiques artistiques au sein du parcours comme le « Studio » et les « salles parenthèses ».

-    RAPPEL : ExpériMAMCS ! : Un parcours expérimental et créatif qui propose des rencontres inédites avec les œuvres.
Cet espace est spécialement pensé pour les familles et les plus jeunes.

-    RAPPEL : Du 5 mai 2018 au 26 mai 2019, présentation des réalisations artistiques effectuées par le Collectif FAILE sur le thème : From The Air We Share.

Le collectif FAILE est un duo d’artistes internationalement reconnu installés à Brooklyn (Etats-Unis). Il est composé de Patrick McNeil et de Patrick Miller. Ils conçoivent ensemble des sérigraphies et collages. Le nom du collectif vient de leur première œuvre en duo intitulée A life, dont FAILE est l’anagramme. Ce sont leurs interventions monumentales dans l’espace public qui contribuent à leur reconnaissance : le Tate Modern à Londres en 2008, la Place des Restauradores à Lisbonne en 2010, le New York City Ballet en 2013 ou encore Times Square à New York en 2015.

Épris de mots et d’images issues aussi bien de l’Histoire de l’Art que de la culture pop (cinéma, bande dessinée, publicité), FAILE réalise de vastes peintures murales et des installations dans l’espace urbain, leur champ d’action allant au-delà du seul Street Art. « Pour FAILE, la sollicitation du MAMCS pour ses 20 ans est la première invitation française de cette ampleur. Le collectif imagine alors une série de nouvelles compositions qui prend ses sources dans leur rencontre avec la ville. En décembre 2017, Miller et McNeil découvrent Strasbourg pour la première fois et observent avec attention et fascination le patrimoine, l’histoire et les légendes qui forgent l’identité d’une cité qui leur est complètement inconnue. De retour à Brooklyn, ils reprennent les images et les souvenirs qui ont jalonné leur séjour pour écrire un poème qui sert de trame à leur projet. Intitulé From The Air We Share, ce poème, dominé par la métaphore et le symbole, constitue la trame d’un récit épique dans lequel apparaissent en filigrane des figures liées à l’histoire et à la culture strasbourgeoises, de Marie-Antoinette à Hans Arp, de la présence du Rhin à celle du diable qui hante la cathédrale ».

Vous trouverez ci-après le poème écrit par le duo d’artistes composant le collectif FAILE à l’issue de leur découverte de Strasbourg et qui a servi de trame à leur réalisation artistique sur les murs du musée.

From the air we share
Born on currents
carried from secret seas
They want me inside out
We journey in worlds reflected
— a million universes swirl
Crossing borderless centuries
The river shines from fallen rays out of sight
One becomes many where timbers glow
Painted landscapes deceive me — dancing between angels and angles
On rooftops, out of reach, I listen to the whispers of the city — wanted by the devil’s whirling winds
Time is measured here under a constellation
of gold
Hourglasses fall in a pageantry of death
The darkness is cut with a rose stained light
I’m just your satellite
Stars and stones
— fireworks and cyclones
We hope we’ll never break — hearts racing —
it’s almost over now
Words are lost
The sun fades
Our future is unwritten


    De l’air que nous partageons
Né sur les courants
Porté par des mers secrètes
Ils veulent savoir ce que j’ai en moi
Nous voyageons dans des mondes de reflets
Un million d’univers tourbillonnent
À travers les siècles sans frontières
L’eau brille sous des rais de lumière venus de nulle part
L’unique devient multiple là où luisent les pans de bois
Les paysages peints me trompent – moi qui danse entre les anges et les angles
Sur les toits, hors de portée, j’écoute les murmures de la ville – voulus par les vents tourbillonnants du démon
Le temps se mesure ici sous une constellation d’or

Les sabliers coulent dans le spectacle de la Mort
L’obscurité est traversée par une lumière teintée de rose
Je ne suis que votre satellite
Étoiles et pierres
Feux d’artifice et cyclones
Nous espérons ne jamais nous briser – les cœurs s’emballent – la fin approche
Les mots se perdent
Le soleil s’estompe
Notre avenir n’est pas encore écrit


Nous reviendrons vers vous prochainement pour vous proposer des visites commentées du travail du collectif FAILE et de la présentation de « Joyeuses Frictions ».

Visitez le site du mamcs

Restez informés




Free Mp3 Download Now allows you to search