Accompagnement du tram

ART DANS LA VILLE

Sous ce titre, vous trouverez references et textes concernant les arts dans la cite –entendez a Strasbourg.

ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DU TRAM DE STRASBOURG.

Cette realisation qui accompagne quotidiennement les strasbourgeois n’a pas – a nos yeux - le sort
qu’elle merite. Nous attendons la remise en etat des ?uvres – qui ont une dizaine d’annees- et la
valorisation de cet  ensemble exceptionnel aupres du public.

L’accompagnement artistique du tram de Strasbourg constitue une premiere dans l’histoire des transports.
Sa realisation sert de reference.
Maintenant encore, les acteurs de ces realisations interviennent dans d’autres villes pour apporter leur
experience.

Le tramway de Strasbourg,  c’est un budget de 260 millions €, dont 1.5 millions € pour la commande publique.
60 % est finance par l’Etat, le reste par la communaute urbaine.


1.LE SITE DE REFERENCE 

http://www.vision-unit.fr/strasbourg :   acces sur Internet du CDROM de la commande publique du tramway
– Le site reprend le CDROM realise en 2000 par le Ministere de la Culture. Toutes les images, toutes les
etapes et tous les commentaires.

2.LA LISTE DES ?UVRES


LIGNE A.  1995 -

Idee force : prendre en compte le contexte urbain et historique de la ville de Strasbourg

 

LIEU

NATURE OU TITRE

ARTISTE

DESCRIPTION

Station souterraine de la gare centrale.


 

L’empathie pour changer le monde

 

 

 

 

Barbara Kruger

Immense panneau photographique serigraphique

qui montre un visage de profil ;

une petite porte cadenassee est inseree dans le crane.

Station ancienne synagogue /les halles.

 

« La femme qui marche vers le ciel »

Jonathan Borofski

 

Une femme vetue d’un jean marche dans l’espace

sur une colonne inclinee.

Situees entre les rails du tram.

Actuellement sur la facade du MAMCS.

 

La suite de Fibonacci

Mario Metz

 

Inscriptions lumineuses des nombres de la suite

de Fibonacci.

Dans les stations au moment du lancement

Les tickets de transport.

 

Gerard Collin-Thibaut

Le verso de chaque ticket porte une image de

Strasbourg – soit actuelle soit historique.

Dans toutes les stations.

 

Textes sur colonnes Wilmotte ( service et informations du public)

OuLiPo

Des textes affiches sur la partie superieure des

colonnes sont appeles a provoquer la curiosite

du voyageur.

 

 

 

 

LIGNES B ET C.   Idee force : realisation d’equipements fonctionnels
 

LIEU

NATURE OU TITRE

ARTISTE

DESCRIPTION

Station Elsau

 

Le gazebo.

Siah Armajani

Tour carree de 13M de haut en metal, surmontee

d’un fanal .Incite les habitants a dialoguer .

 

Station Alt Winmarick

 

Le kiosque

Jean Louis Vilmouth

Le kiosque ou on vend fleurs et boisons est equipe

d’un systeme d’alimentation en eau des plantes.

Il est surmonte d’un dome de verre.

 

Station Republique

La spirale Aby Warburg. Monuments aux vivants.
Monument dedie aux intellectuels juifs de culture allemande.

Bert Theis

 

C’est un long banc blanc qui propose au promeneur

un chemin dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Au centre, un palmier

Station rives de l’Aar.

Le chat

Alain Sechas

Sculpture en forme de chat debout sur les pattes de

derriere, entoure d’une bouee en forme de cygne.

 

 

Stations de la ligne B

Dessins sur les colonnes Wilmotte

Alain Sechas.

Saynetes humoristiques mettant en scene des chats

Station Lycee Marc Bloch.

 

La passerelle Georges Simmel, sociologue allemand

Siah Armajani

Elle relie le lycee a la cite de l’Ill. Elle rappelle

l’activite ferroviaire du quartier au 19° siecle..

Station Hoenheim gare. Elle integre differents types de transports.

 

Le Terminal Multimodal integrant plusieurs modes de transport

Zaha Hadid

Une immense dalle de beton en pente douce,

laissant passer la lumiere naturelle, repose sur une

quarantaine de poteaux obliques inclines et

implantes de maniere irreguliere.

Station Esplanade.

 

 

L’allee des sculptures.

Sculpteurs des annees 60.

Jean Marie Krauth pour les socles

18 bancs socles des trois couleurs primaires portent

15 sculptures des annees 60.

3 socles sont vides et dedicaces.

 

Stations des lignes B et C

Les boussoles

Jean- Marie Krauth

24 boussoles scellees indiquent le nord et la direction

d’un lieu connu ou inconnu. Elles ont des parrains

ou marraines anonymes riverains.

 

 

 

 

LIGNES A ,B ET C

 

Vox populi. Les Voix du tram

Rodolphe Burger

Les stations sont annoncees par diverses voix

humaines accompagnees de bruitages.

 

 

Etat des lieux en juin 2010

NOTRE ACTION POUR « PLUS D’ART DANS LA VILLE »

Etat des lieux   au   15   JUIN 2010

Un membre de l’association nous a alerte en fevrier 2009 sur l’etat des ?uvres ayant accompagnees la
creation des lignes B et C du tram et en particulier des statues de l’avenue du General de Gaulle a l’Esplanade.

Notre action a d’abord consiste a alerter a notre tour les elus locaux responsables du quartier ainsi
que M. Payot, responsable de la Culture a la municipalite. Nous avons aussi cherche a sensibiliser les
habitants du quartier. Ainsi, une visite guidee a ete organisee en juin 2009 et des articles paraissent
regulierement dans le journal du quartier « L’Ares ». M. Lallemand decrit mois apres mois une des ?uvres
exposee sur la voie publique.

Les Amis du Musee d’Art Moderne et Contemporain ont egalement suscite une rencontre avec
monsieur Christian Bernard,  coordonnateur des commandes publiques qui ont accompagne la creation
de la ligne C du tram. Cette rencontre a eu lieu en janvier 2010.

Depuis, notre interet pour cette action qui a maintenant une dizaine d’annees s’est affirme.
Les contacts que nous avons pris nous ont permis d’aller au-dela dans deux directions :
* contribuer a une meilleure connaissance de l’art contemporain existant a Strasbourg
*etre une force de proposition pour « plus d’art dans la ville »  afin que l’art donne du sens aux projets en cours 
comme il l’avait ete dans le cadre de l’accompagnement artistique du tram dans les annees 2000.

 

Ci dessous,  le point de notre action au 15 juin 2010 :

 

1.ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DU TRAM (lignes B et C)

 

Objectif : la remise en etat des ?uvres qui avaient fait l’objet de commandes publiques
La municipalite a donne son accord sur les trois principes suivants :
1.Expertise de Christian Bernard (coordonnateur des commandes publiques ).
2.M. Bernard se charge de trouver des ?uvres des annees 1950/1960 pour les socles vides (non dedies)
   de l’Esplanade.
3.Un calendrier de la remise en etat doit etre realise, soumis avec un echelonnement financier sur 5 ans.

 


2.MISE EN VALEUR DES ?UVRES D ART CONTEMPORAIN EXISTANTES A STRASBOURG

A. Moyens abordes avec elus :

a. coordination des contenus avec les partenaires : le CEAAC, l’Artotheque, les AMAMCS
b. une brochure a usage des touristes : localisation des ?uvres, photos etc…cette plaquette est etudiee 
    par le departement art plastique de la Mairie
c. diffusion sur le site de la ville du CD ROM sur accompagnement artistique du tram : en cours d’etude
    avec M. Krieger, Maire Adjoint charge de la Culture lors de la creation des lignes du tram.
d . diffusion des informations de la brochure sur divers sites internet ; celui de la ville, des Amis, du CEAAC etc….

B. Autres moyens (a etudier)

a. Alimenter Wikipedia sur le sujet dans les articles existants. Donc trouver un auteur.
b. Proposer des visites guidees sur le theme de l’art contemporain a Strasbourg 
Soit regulierement ou sur demande pour les touristes
Soit pour un public cible : entreprise, centres sociaux etc….

 

3.L’ART DANS LA VILLE :

Notre souhait :
deploiement d’une politique artistique autour des projets actuels en particulier la prolongation
de la ligne du tram Strasbourg vers Kehl
Liaison de la presqu’ile Malraux ( 2010)  avec l’Esplanade ( 1960) et avec Neudorf

Les Amis du Musee d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg sont disposes a ?uvrer pour la
realisation de ces trois points.

 

 

 

Visitez le site du mamcs

Restez informés




Free Mp3 Download Now allows you to search