Circulaire n°5/2015

                                          
CIRCULAIRE N° 5/2015                                                                                                         Strasbourg, 20 décembre 2015


Voici les prochaines activités que nous vous proposons. Sauf l'invitation à l'assemblée générale, vous recevez toutes nos informations par mail (circulaires, newsletters...). Nous vous invitons à partager ces informations avec les membres de votre connaissance qui n'ont pas d'adresse mail et nous vous en remercions.


Dimanche 10 janvier 2016 : sortie à la Fondation Beyeler et à la Fondation Fernet Branca.
8h : départ devant le Maillon-Wacken
    Dernière chance de visiter l'exposition  À la recherche de 0,10 - la dernière exposition futuriste de tableaux .
    Voici cent ans, durant l’hiver de 1915-1916, s’est tenue dans la ville russe de Petrograd (l’actuelle Saint-Pétersbourg) une exposition de 14 artistes, 7 hommes et 7 femmes, de l’avant-garde russe. Cette manifestation allait s’affirmer comme l’une des plus influentes de l’histoire de l’art moderne. Kasimir Malevitch y présenta pour la première fois son Carré noir, qui est devenu une véritable icône de l’art abstrait, tandis que Vladimir Tatline installait, pour la première fois également, son révolutionnaire Contre-relief angulaire, une sculpture abstraite, affranchie du socle et faite à partir de matériaux recyclés. En outre, d’autres artistes connus, aujourd’hui largement oubliés, exposèrent des toiles fascinantes qui offraient autant de réflexions sur les courants du cubisme et du futurisme, alors d’actualité sur la scène artistique européenne.
    À l’occasion du centenaire de cette présentation, la Fondation Beyeler organise après de longues années de recherches une exposition rassemblant à nouveau pour la première fois une grande partie des oeuvres encore existantes – complétées par d’autres travaux datant de la même période. Cette reconstitution critique de l’exposition historique a bénéficié de précieux prêts du Musée national russe de Saint-Pétersbourg, de la Galerie d’État Tretiakov de Moscou, de 17 autres musées russes et de plusieurs collections occidentales de renom comme le Centre Pompidou de Paris, le Stedelijk Museum d’Amsterdam, le Musée Ludwig de Cologne et le MoMA de New York.
    En parallèle, l’exposition Black Sun présente un vaste choix d’oeuvres majeures dans les domaines de la peinture, de la sculpture, de l’installation et du film, qui explorent le thème de l’influence immense qu’ont exercée Malevitch et son Carré Noir sur l’art contemporain..
 Black Sun se consacre à l’influence déterminante encore exercée jusqu’à nos jours par Kasimir Malevitch sur la production artistique de plusieurs générations. Elle présente des oeuvres (peintures, sculptures, installations, films) de 36 artistes des XXe et XXIe siècles . Avec des œuvres de: Josef Albers, Carl Andre, Alexander Calder, Olafur Eliasson, Dan Flavin, Lucio Fontana, Günther Förg, Felix Gonzalez-Torres, Wade Guyton, Damien Hirst, Jenny Holzer, Donald Judd, Ilya und Emilia Kabakov, Wassily Kandinsky, On Kawara, Ellsworth Kelly, Yves Klein, Sol LeWitt, Agnes Martin, Piet Mondrian, Jonathan Monk, Barnett Newman, Palermo, Philippe Parreno, Sigmar Polke, Ad Reinhardt, Gerhard Richter, Mark Rothko, Robert Ryman, Richard Serra, Santiago Sierra, Tony Smith, Jean Tinguely, Rosemarie Trockel, Andy Warhol et Lawrence Weiner

14h : départ pour la Fondation Fernet-Branca à Saint Louis pour une visite guidée de l'exposition  Métamorphoses qui présente les artistes Véronique Arnold, Gabriele Chiari et Frédérique Lucien.
    Le titre Métamorphoses illustre l’importance du dessin pour ces trois artistes.
L’examen attentif de leur vision sur la nature et le corps, révèle une chimérique abstraction, n’apparaissant que par la grâce du dessin.
    Au travers des corps et des plantes découpées de Frédérique Lucien, nos sens se transforment, et laissent surgir l’illusion d’un regard déformé sur la réalité. Nous sommes ici dans la matière même, celle qui aspire à laisser se confondre le sujet et sa perception. On accède ici à ces transformations, transportés par une « véritable poésie des lignes ».
Véronique Arnold, quant à elle, enrichit son œuvre par la construction d’installations reliant entre eux objets, contenus conceptuels, poésies, dessins… Nous entrons ici dans un univers linguistique et charnel, d’où émerge le dessin appliqué sur des papiers uniques et rares, ou à même des broderies précieuses, symboles de la protection d’un corps absent, et pourtant si présent.
    Chez Gabriele Chiari, le dessin est résolument le couronnement d’une recherche d’absolu. La forme émerge du souvenir, se répandant dans la couleur, prenant corps dans le papier, par le format et au sein de l’espace. L’âme devient ici matière, on perçoit la main qui trace le trait, l’énergie du geste qui construit la pensée. L’aquarelle devient alors matière organique faite de mille et une cellules distinctes. Elle se fonde dans une entité, et semble se réaliser sous nos yeux comme une alchimie corporelle et physiologique.
Retour prévu pour 19h

Mardi 12 janvier 2016 au MAMCS à 18 heures : par Estelle Pietrzyk, seconde visite guidée de l’exposition Tristan Tzara, l'Homme approximatif  
    Le MAMCS présente la première exposition consacrée en France à Tristan Tzara (1896-1963), figure emblématique des avant-gardes, écrivain, poète et essayiste, connu avant tout pour être devenu le promoteur du mouvement dadaïste lors de son arrivée à Zurich en 1915. Le public est invité à découvrir la vie d’un homme aux multiples facettes dont les écrits poétiques et les prises de positions politiques et théoriques n’ont eu de cesse de nourrir l’esprit moderne et avant-gardiste de nombreux artistes. De sa jeunesse en Roumanie, marquée par le Symbolisme, à son rôle dans l’internationalisation du Dadaïsme et au sein du groupe surréaliste, en passant par son engagement politique et poétique lors des évènements majeurs de l’Histoire du XXème siècle (guerre d’Espagne, Seconde Guerre mondiale…), toutes les facettes de Tristan Tzara sont abordées dans cette exposition qui présente, outre les écrits de l'auteur, un choix d’œuvres plastiques créées par des artistes de son cercle amical (Picasso, Arp, Ernst, Picabia, Miro, Man Ray ,...)  et témoigne de ses passions de collectionneur, pour l'art africain notamment.

mardi 26 janvier 2016, au MAMCS à 18 heures, rendez-vous, sur invitation, avec Valérie FAVRE pour la signature et la remise de la lithographie réalisée par l'artiste pour les AMAMCS à l’occasion de l’exposition qui lui est consacrée.

samedi 30 janvier 2016 à 16 h à l’auditorium du MAMCS : Assemblée Générale de l’association.
L'émargement pourra se faire à partir de 15h15.


mercredi 3 février février 2016 : sortie à Sarrebourg pour la sixième Biennale de verre, Chagall et un parcours sculptures.
8h30 : départ devant le Maillon -Wacken
11h : visite guidée du nouveau musée du pays de Sarrebourg. Une architecture contemporaine pour un parcours artistique et historique : grand escalier circulaire, lumière zénithale, perspectives s’ouvrant sur la ville et sur les œuvres (tapisserie « La Paix » d’Yvette Cauquil-Prince d’après l’œuvre de Marc Chagall, etc )
    Visite de l'exposition temporaire dans le cadre de la sixième biennale de Verre : présentation des œuvres de 17 verriers internationaux du mouvement « Studio Glass »
    Visite de la Chapelle des Cordeliers du XIIIème siècle avec le magnifique vitrail de Chagall.
12h30 : déjeuner au Lycée Hôtelier CFA Labroise
14h30 : visite guidée du parcours des sculptures
    Depuis 15 ans, la ville de Sarrebourg accueille des sculptures dans les rues, places et placettes. L’objectif recherché est de mettre l’art et la création artistique au cœur de la cité à proximité des habitants, afin qu’elles interpellent, émeuvent les Sarrebourgeois et les visiteurs.
Retour prévu pour 18h


dimanche 14 février à 15 h : visite guidée de la fabrique du numérique Le Shadok : un lieu dédié à l'expérimentation, à la création et aux cultures numériques à Strasbourg.
          Depuis 2012, la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg construisent le projet culturel et
créatif du Shadok en dialogue avec les acteurs du territoire. L’ambition du
Shadok est d’être un «lieu-outil » favorisant la rencontre, le partage et
l’émergence de nouvelles pratiques artistiques liées au numérique ainsi
qu’une vitrine pour les initiatives innovantes des entrepreneurs et créatifs
strasbourgeois.
Rendez-vous sur place au 25 de la presqu’île Malraux (anciennement Armement Seegmuller)


samedi 5 mars 2016 : sortie à Metz pour une journée consacrée aux arts plastiques et à la musique: visite du Centre Pompidou, visite du FRAC Lorraine, du centre d’Art «Faux Mouvement» et pour terminer concert à l’Arsenal.
9h : départ devant le Maillon-Wacken
10h-14h : au Centre Pompidou , visite libre de l'exposition Cosa mentale. Les imaginaires de la télépathie dans l'art du XXe siècle
    Le parcours s’ouvre avec l’invention du terme « télépathie », en 1882, quand l’étude de la psychologie se frotte aux récents développements des technologies du lien et de l’image – de la télégraphie sans fil à la future télévision. Des tentatives de « photographie de la pensée » (1895) aux premiers encéphalogrammes (1924), c’est l’activité même du cerveau qui se donne à voir et pousse les artistes à abattre les conventions de la représentation. Davantage que de se soustraire au poids des normes académiques, il s’agit de supprimer toute contrainte de traduction et tout obstacle matériel dans les échanges, à l’instar de la télépathie qui, loin de rester une obscure fantaisie occulte et paranormale, ne cesse d’intriguer et de subjuguer les artistes. Cette idée d’un devenir télépathique, omniprésente dans l’univers de la science-fiction, refait surface dans l’art psychédélique et conceptuel des années 1960-70.
14h15 : visite au Centre d'Art  4, Rue du Change, près Place St Louis de l'exposition  Faux Mouvement (projet autour du numérique par différents artistes chercheurs).
16h : visite au Frac Lorraine de l'exposition de Nil Yalter, artiste précurseur en video et photographies qui nous parle de nomadisme et d’exil.  
20h : à l 'Arsenal, concert de l'orchestre philharmonique du Luxembourg
     Bela BARTÓK : Concerto pour violon et orchestre n°2 et  Piotr Ilitch TCHAÏKOVSKI : Symphonie n°4
    Au programme de cette soirée exceptionnelle : deux compositeurs, l'un Hongrois, l'autre Russe,  par l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, avec à sa tête le charismatique Gustavo Gimeno et comme soliste le grand violoniste Frank Peter Zimmermann dont l'archet précis et inspiré saura restituer la couleur expressionniste de la première partie.
Deux compositeurs, donc, que les époques séparent, mais dont les oeuvres se rejoignent par leur puissance et leur noirceur. Chez Bartók un concerto virtuose, d'une violence latente et chez Tchaïkovski la Symphonie n°4, dédiée à son amie et mécène Nadejda von Meck, qui évoque la force implacable du destin contre lequel l'homme mène un combat sans cesse renouvelé.
L'autre point commun entre Bartók et Tchaïkovski est qu'ils ont puisé dans les traditions musicales et dans l'imaginaire populaire de leur nation respective, hongroise et russe. Ainsi, dans les tourbillons de ces oeuvres sombres, les passages heureux se fraient un chemin le temps d'un rêve, laissant entrevoir des scènes de folklore : ici une danse de moujiks, là une fête populaire, une chanson de rue…
départ de Metz à 22h pour un retour prévu pour 0h30

Pour suivre notre actualité, n'oubliez pas de consulter régulièrement notre site  www.amamcs.net

                BULLETIN  D'INSCRIPTION

Nom …...........................................................Prénom....................................………………..
Adresse  ...................................................................................................................………… .   
Adresse mail ….................................................………… carte n° …................................
souhaite m'inscrire à la sortie du 10 janvier 2016 à Bâle et Saint Louis
Coût de la sortie: 32 € avec Museum Pass , 65 € sans Museum Pass
Chèque d'inscription à l'ordre des AMAMCS à envoyer pour le 31 décembre à
    Pierre Fickinger 83 avenue de Strasbourg 67400 Illkirch

___________________________________________________________________________
                BULLETIN  D'INSCRIPTION

Nom …...........................................................Prénom....................................………………..
Adresse  ...................................................................................................................………… .   
Adresse mail ….................................................………… carte n° …................................
souhaite m'inscrire à la sortie du 3 février 2016 à Sarrebourg
Coût de la sortie (repas inclus) :   48 € avec Museum Pass ,     58 € sans Museum Pass
Chèque d'inscription à l'ordre des AMAMCS à envoyer pour le 20 janvier à
    Pierre Fickinger 83 avenue de Strasbourg 67400 Illkirch


                 BULLETIN  D'INSCRIPTION
Nom …...........................................................Prénom....................................………………..
Adresse  ...................................................................................................................………… .   
Adresse mail ….................................................………… carte n°…................................
souhaite m'inscrire à la sortie du 5 mars 2016 à Metz
Coût de la sortie : 65 € avec Museum Pass , 77 € sans Museum Pass
Chèque d'inscription à l'ordre des AMAMCS à envoyer pour le 20 février 2016 à
    Mireille Nonnenmacher 23 avenue du Général de Gaulle 67000 Strasbourg

Visitez le site du mamcs

Restez informés




Free Mp3 Download Now allows you to search